Pourquoi apprends-tu mal l’arabe ?

I speak arabic ! Really ?Les premières leçons de mes étudiants diplômés en Langue Arabe ou en Sciences Politiques sont toujours frustrantes. Il en va de même pour ceux qui ont étudiés dans des instituts dans le monde arabe. Je voudrais donc parler ici des raisons pour lesquelles les étudiants étrangers ont tant de difficultés à apprendre l’arabe littéral (Al Fusha).

La plupart des élèves veulent étudier la politique, lire les journaux et regarder les informations sur des chaines arabophones telles qu’Al Jazeera. Cependant, la majorité d’entre eux parlent un Arabe grammaticalement incorrect. S’ils ont visité un pays arabe ils mélangent également dialecte local et arabe littéral. Plus inquiétant, ils ne se rendent souvent pas compte de ce mélange.

Lors des premiers cours je corrige les erreurs des élèves et n’ai pas de conversation en Arabe avec eux afin qu’ils ne croient pas à tord que leur version de la langue arabe est acceptable. Les élèves me répondent alors souvent qu’ils ont étudiés pendant tant d’années dans telle ou telle école et qu’aucun de leur professeur ou ami ne leur a dit qu’ils faisaient tant d’erreurs.

Il est regrettable que les natifs ne corrigent pas les erreurs des étudiants étrangers en arabe. En dehors du fait qu’ils cherchent peut être à ne pas décevoir leurs amis, je pense que cette attitude peut être due aux raisons suivantes:

  • ils ne veulent pas frustrer leurs élèves en leur laissant penser que la langue arabe est difficile,

  • corriger une erreur peut parfois prendre une grande partie ou toute la durée du cours,

  • ils peuvent craindre de décourager les élèves, ce qui voudrait dire perdre des élèves (et leur argent).

Lire des textes sans indiquer la déclinaison peut apparaitre comme un moyen de simplifier la langue. En fait, il s’agit d’une manière de tromper les élèves en leur faisant croire qu’ils apprennent la langue correctement. Les cas grammaticaux ne se limitent pas aux déclinaisons puisque parfois la dernière lettre doit également être modifiée. Ces différences peuvent être entendues dans tous les medias arabes, jusque dans les dessins animés qui sont en Fusha.

Comment un étudiant peut espérer lire les poèmes de Nizar Qabbani ou Mahmoud Darwish sans voyelles ou déclinaisons? Même lorsqu’ils ont été mis en chansons leurs poèmes conservent ces déclinaisons. Comment peuvent-ils reconnaitre lorsque l’on supprime la lettre « noon » (ن) au cas génitif?

On retrouve toutes ces règles dès que l’on ouvre les journaux ou que l’on regarde les informations. Si l’on veut comprendre l’arabe littéral et les media, il est impératif de comprendre les règles de cette langue.

Beaucoup d’étudiants lisent des articles de journaux ou des romans de grands auteurs arabes et disent en comprendre le sens. Cependant, la plupart d’entre eux n’en ont en fait qu’une compréhension partielle. Lors d’une discussion à propos d’un article, beaucoup ne seront pas capables d’utiliser l’ensemble du vocabulaire présent dans le texte. Ils restent donc avec une compréhension générale et non détaillée du texte. Pire, ils ont parfois des difficultés à exprimer leur opinion sur un texte en construisant des phrases cohérentes.

J’aimerais vous donc donner quelques conseils:

  1. si une école vous place dans un niveau « avancé » sans vous faire passer un test écrit au préalable, et si vos rédactions écrites ne sont pas corrigées mot par mot, l’école vous voit comme un client et non comme un étudiant;

  2. si après de nombreuses leçons vous n’êtes pas capables d’écrire, de tenir une conversation de 10 minutes ou de vous exprimer, et si vous ressentez toujours le besoin d’emporter un dictionnaire pour aller faire vos courses, il y a un sérieux problème dans l’un de ces éléments :

    1. la méthode utilisée par votre professeur ou votre école,

    2. le livre et les documents avec lesquels vous étudiez,

    3. votre engagement personnel (selon moi, cet élément est une excuse utilisée par de mauvais professeurs).

Il est impossible de blâmer les élèves pour leur niveau en arabe lorsque ce problème touche 90% des étudiants dans le monde entier. Il n’est pas possible qu’autant d’étudiants soient paresseux ou manquent de motivation !

Remarque importante :

Être bon en lecture et en compréhension écrite n’est pas suffisant. La plupart des gens en sont capables. Pour atteindre un bon niveau d’arabe il faut être capable d’écrire un texte, en le traduisant de votre langue natale à l’arabe.

Il est important de se concentrer sur l’arabe écrit. Si vous écrivez correctement, vous serez capable de parler correctement. Autrement, vous ne parlerez toujours qu’un arabe hésitant.

Exercices :

Traduisez les phrases suivantes:

(P= Pluriel S=Singulier M=Masculin F=Féminin)

• Les deux balcons des deux étudiants de nos professeurs ne sont pas beaux.

• Je déteste les grosses voitures.

• Elle vous (FP) frappera parce que le prix de la maison à augmenter ces derniers temps.

• Nos dictionnaires sont utiles mais nos stylos ne le sont pas parce qu’ils n’écrivent pas pendant nos examens.

• Je déteste vos (FP) examens difficiles.

• Mes deux amis sont assis derrière les deux grosses étudiantes de ton professeur.

• J’ai préparé beaucoup à manger mais leurs (FP) deux amis ne mangent pas à la maison.

• Nos chambres seront ensoleillées mais nos chambres à coucher ne seront pas jamais une chambre d’enfants.

• Nos étudiantes sont grosses mais elles seront minces dans deux ans parce que leurs deux plats sont dégoutants.

• Je déteste que tes (MS) deux amis sont gros.

• Les Musulmans du Caire parleront aux deux Italiens de l’ambassade afin de pouvoir accueillir de nouvelles personnes cette année.

• Pourquoi est-ce que vous (MP) ne nous avez pas appelés lorsque l’on était sous les deux arbres de notre parc?

• Ils finiront leurs deux livres avant de finir le travail de deux paresseux de notre université.

Écrivez maintenant un paragraphe d’une dizaine de lignes sur votre vie quotidienne, en incluant les éléments suivants:

  • Se réveiller

  • Préparer le café

  • Boire un café dans la cour de la maison

  • S’habiller et quitter la maison

  • Rencontrer des amis

  • Appeler un ami de l’université pour lui demander comment était sa journée, son nouveau job, etc

Réécrivez ensuite le paragraphe en utilisant le pronom « tu » (MS), deux étudiantes, « vous »(MP).

Enfin, vérifiez vos erreurs en rouge et comptez les.

Bonne chance !!!